Brèves de jardin

On pourrait craindre , du moins le croyais-je moi , qu’être à la retraite me détacherait quelque peu de toutes les contraintes de la vie ordinaire….

Mais que nenni !

Il s’en faut de peu que je ne reste debout toute la nuit pour soutenir les manifs , que je n’utilise une barque pour aller chercher mon pain  ou que je m’inquiète à juste titre de savoir si notre selectionneur national tient des propos racistes ou pas !

L’actualité nous rejoint quelque soit notre statut….

Et c’est très bien ainsi ! du coup je me sens obligée de commenter et çà , c’est tant pis pour vous !

On ne peut pas rire de ces innondations qui vont laisser des tas de gens sur le carreau…..enfin….quand ils reverront les carreaux ! Mais on peut tout de même pester contre la déforrestation , tous les arbustes , les taillis , les fossés suprimés qui avaient leur utilité , bref , le rechauffement climatique certes mais la connerie humaine et l’avidité me semblent également suspects !

Les manifs , j’en ai toujours fait parce que c’est dans ma nature et ma culture ( merci Papa ) et je m’amuse toujours autant d’entendre les gens se plaindre  » d’être pris en otage  » !

Mais si on fait des grèves et des manifs qui ne gênent personne……à quoi çà sert ?

Quand à l’autre trouduc footballeur qui prétend ne pas avoir été selectionné à cause de ses origines maghrébines ……de qui se moque t-il ?Visiblement il a fait le con , s’est acoquinné avec des voyous et a des comptes à rendre à la justice ! je ne vois même pas où il y a débat !

Et moi qui pensait n’avoir que mon jardin et mes livres à commenter…..tant pis pour vous , je reviendrais !

 

 

 

 

La mamie : le retour!

C’est vrai que çà ressemble à un titre de film , que çà a le goùt d’un feuilleton  » télévirtualisé  » ( depuis le temps que je l’annonce !) mais cette fois , c’est vrai !

Ch’uis r’viendue ! En quelques semaines j’ai quitté mon job , pris ma retraite , déménagé , cramé mon ordinateur , ma parabole ( hé ho , çà va pas non ? à quelques semaines de Roland Garros !!!! ) , bref , j’ai sorti ma tête des cartons , pris quelques repéres ici en Sologne et……me voilà disponible pour visiter vos écrits , écouter vos cris ( de joie ou de révolte) , partager vos émois ( et moi et moi et moi ) !

Alors à très vite mes z’aminautes !

Tous mes vieux

Vous êtes sérieux ? Vous n’avez pas cru réellement que j’allais vous souhaiter la  » bonané sans thé y prospérité  » ?

Pas moi ! pas aujourd’hui ! et pas à vous !

En même temps , plus j’y réfléchit et plus je me dit : si ce n’est pas moi qui m’y colle , en Janvier et à tous mes amis virtuels , fidèles d’entre les fidèles depuis si longtemps , qui va le faire ?

Ne cherchez plus , personne ne prendra ma place sur ce coup-là !

Alors je cède à la pression populaire , les traditions et les menaces de déshéritages qui me sont parvenues et je vous envoie à tous mes

MEILLEURS VOEUX 2016 !

 

çà dîne à l’huile !

Ouf ! les fêtes de Noel sont passées ! plus qu’un réveillon et nous serons tranquilles pour un an !

J’aime pas trop ces fêtes de fin d’année , j’vous l’ai déjà dit l’an dernier , vous n’écoutez pas ou quoi ?

Mon menu était simple : en entrée céleri rémoulade , puis poulet aux hormones tout blanc et à peine cuit et en dessert une crème renversée , exprès par terre ! non parce que , si on fait un menu de réveillon délicieux , l’an prochain , ils voudront recommencer !

Vous allez me dire ( oh allez , je vous connais depuis le temps ! )  que si ces fêtes me pèsent autant , je n’avais qu’à  inviter personne , et ce n’est pas faux !

Mais les traditions ont la vie dure , la famille , les amis ,  beaucoup pensent que Noel est une si belle fête de famille !

On vous invite et on s’invite ! Difficile de refuser ! Alors je fais ,  mais mal , pour dissuader !

En vérité , mon céleri n’était pas si rémoulade que çà , je l’avais mélangé à des sardines écrasées ! hein ? c’est dégueulasse ? je confirme : c’est ignoble !

Du coup , les murmures autour de la table commencent à laisser planer l’ombre d’un Alzheimer assez prévisible et les moues de dégoût ( à cause de l’entrée ) se transforment assez vite  en regards biaisant de désolation ( pôvre ! à son age ! c’est malheureux ! elle ne sait même plus faire la cuisine ! jamais elle ne nous aurait servi pareille horreur quand elle était plus jeune et bla-bla-bla….)

Bref ! tous les ans mes ruses de sioux pour les décourager ne marchent pas et tous les ans on remet çà ! si çà se trouve , l’année prochaine je vais leur faire un vrai bon repas et c’est çà qui va les inquiéter !!!!!

En plus , la petite réflexion qui me vient à chaque fois c’est : faut quand même qu’ils m’aiment pour revenir tous les ans malgré ma cuisine indigne !

Bon , c’est pas l’tout mais j’ai un cours de cuisine ce soir moi !

Ah oui parce que j’ai oublié de vous dire : je ne sais VRAIMENT  pas cuisiner et j’ai acheté 150 boîtes de sardines en date limite de péremption et je ne sais quoi en faire !

 

 

C’est la grand’messe mes frères !

Des heures que je suis retenue là , contre mon gré ! Que dis-je ? des semaines ? des mois peut-être ? J’ai perdu la notion du temps !

Enfermée avec 3 autres prisonnières dans une sorte de gros tuyau au goût métallique , sans air et sans lumière.

Je voudrais pouvoir trépigner un peu pour délier mes muscles mais c’est impossible , nos mouvements sont comptés , nous devons nous épargner , il y va de notre survie.

De temps en temps , nous repérons des bruits autour de nous….des hommes viennent , nous déplacent , nous transportent , nous bringuebalent et , au fur et à mesure des jours , notre espoir d’être délivrées s’amenuise .

Une voix crie parfois :  » Elles seront prêtes pour la grand’messe les petites chéries !  » .

Ces mots ne sont pas pour nous rassurer : la grand messe nous évoque plutôt des sacrifices sur un autel et nous ignorons à quelle sauce nous serons dévorées !

Notre angoisse est à son comble !

Pourtant , la vie était bien belle autrefois : élevées à la campagne , courant , sautant sur des herbes folles , des terrains vagues comme de vraies sauvageonnes…..le bon temps de la liberté !

Depuis notre capture , seul , un mince espoir de nous échapper le jour de la fameuse  » grand’messe » nous tient en alerte et nous permet de tenir….

Nous fomentons à voix basse des plans d’évasion , nous rêvons que nos gardiens relâcheront leur attention un seul petit moment et là ….là , ils verront de quel bois on se chauffe !!!!

Et le grand jour arrive enfin !

Le bruit , la foule , les acclamations , nous restons tremblantes dans notre caisson de fer quand ils ont ouvert , enfin , notre prison !

La terre ocre du stade , les raquettes qui nous fouettent la peau …..les gens debout qui nous encouragent …..oui , c’est bien la grand’messe du tennis :  Roland Garros !!!!

Comme nous sommes fières alors d’être de simples petites balles jaunes  , élues d’entre les élues !

 

Pause mimicale

Un vent de face , un chemin parsemé d’ornières et me voilà contrainte de baisser la tête pour voir où je mets mes pieds….

A mon âge , faudrait pas que je me  » fasse » un fémur….

Alors pour avancer à mon rythme , aider mon  » geek » à trouver sa voie sans que je perde la mienne , j’ai besoin de faire une pause.

Voui voui c’est vrai , vous n’êtes pas au courant de nos derniers déboires !

Mon ado , au demeurant très bon élève ( d’ailleurs….je me demande d’où il tient ce talent….) a voulu tout d’abord faire de la micro-technique ! bon , certes , allons-y ! deux années à fond , bons résultats mais au moment d’attaquer la dernière ligne droite , l’année du bac…..il décrète tout à trac qu’il n’est pas fait pour bosser en usine et qu’il voudrait , comme son père ( et là , je cite :  » passer sa vie le cul sur un tracteur ! « .

Étonnée mais compréhensive ( moi aussi , j’ai toujours eu du mal à bosser en usine ) je passe une bonne partie de l’été à trouver une école agricole , négociant même ( en vain) une entrée directe en 1 ére , j’inscris , j’achète (une liste longue comme le bras)….et voilà-t-y pas qu’au bout de 3 jours le gamin me balance  » qu’il ne parle pas le « fils-de-péquenot » couramment et qu’il n’entrave que dalle au discours de ses congénères……qu’il ne trouve aucun intérêt à ces cours  et que d’ailleurs il a choisi l’agriculture au pif , un peu pour faire plaisir à son père !

Que dire de mon sentiment à ce moment là ?

Envie de pleurer ? de secouer quelqu’un ? d’utiliser le cri primal ?

Aujourd’hui , après une belle remise en question ( de part et d’autre) et une reprise du dialogue , le geek sort enfin la tête de son ordi et de sa vie virtuelle pour…..faire un apprentissage en pâtisserie !

Nous sommes donc en pleine recherche d’un maître de stage , d’une école , d’un scooter , d’une piaule , que sais-je encore ?

Besoin d’une petite pause vot’ Mimi !

Mais je reviens très vite !

 

Ali-copé et les 40 voleurs !

On croit avoir tout vu , tout lu et tout entendu mais chaque jour nous apporte son lot de stupéfaction et de perles rares…

Moi qui aimait , jadis , commenter de ma plume acidulée les travers de nos porcs-politiques et les bons mots des têtes blondes peroxydées de la télé-vie-réalité , j’avais fini par renoncer , prise de vitesse par une nouvelle mesure : la sottise/minute !

Bref , je me contentais, pour mon exercice quotidien , de lire et relire les transmissions écrites de mes jeunes collègues , celles de la génération SMS et de savourer leurs « perles » à petits coups de lecture sensuels , comme on déguste une glace : lentement , avec délice , laissant couler sur mes doigts le trop plein de saveur pour mieux m’en pourlécher plus tard….un vrai régal !

Entre les malades qui deviennent  » manteaux » , les règles basiques de grammaire et d’orthographe bafouées , les obligeant à tirer à la courte paille pour choisir entre les  » c’est , s’est et sait » …..j’ai même lu que certains patients étaient  » zygothiques » et d’autres souffraient de  » l’attention artérielle » ….

Des mois que je me nourris de ces petites amusades quotidiennes pour ne plus risquer de commenter l’actualité !

Mais parfois , trop c’est trop !

Que Ali-copé et ses 40 voleurs  lance une souscription pour que leurs adhérents remboursent les malhonnêtetés  éhontées de Sarko et Vanzetto …….c’est ……du pur nectar ! Je bois du petit lait et pourtant , c’est bientôt l’heure de l’apéro ! huuuuuum ! c’est bon çà !

Y’ a tout de même des mecs qui ne doutent de rien !

Du coup , les bleuettes de mes petites collègues vont me paraître bien fades !

Quel briseur de rêves ce Copé-racketteur !

 

 

ah ! la famille

C’est l’année de ses 30 ans que Lola , ma cousine , mit au monde un fils après des années de faux espoirs et de vrais avortements spontanés.

L’enfant-roi était enfin né !

Tellement attendu que sa récompense fût une omniprésence maternelle , plutôt de celle qui vous étouffe que celle qui vous construit! On en riait souvent entre nous mais Lola assumait totalement son rôle de  » mère gâteuse » sans honte.On aurait dit que tout était magique autour de lui : à peine émettait-il un souhait que sa maman l’avait exaucé !

On connait la propension qu’ont les enfants à profiter de la moindre de nos faille et s’y engouffrer et le petit Benoît sût , très tôt , comment devenir champion olympique de la discipline !

Il obtînt d’ailleurs en moins de 5 ans la séparation définitive de ses parents et pût enfin martyriser sa mère sans témoin.

Alors qu’il n’avait que 8 ans , une atmosphère étouffante commença à envelopper la région: des gamines disparaissaient et l’on retrouvait leurs petits corps atrocement mutilés quelques mois plus tard.Il y eût des doutes , des soupçons car toutes , sans exception , connaissaient Benoît mais jamais rien ne vînt le relier à ces crimes.

Pendant tout ce temps , Lola , admirable de courage et d’abnégation ne se plaignait jamais , supportait les insultes et les menaces , changeait son Benoît d’école et finit même par ne plus l’y envoyer.

Elle l’avait voulu son bébé et le défendait bec et ongles contre toutes ces rumeurs qui enflaient.

L’année de ses 12 ans , une nouvelle fillette disparut dans la région , la neuvième !

J’imaginais sans peine la détresse des parents mais une douloureuse pensée me submergea en pensant à Lola , elle qui avait tellement désiré un enfant et engendré un monstre !

Malgré la distance que j’avais cru bon d’instaurer entre nous ces dernières années , elle était toujours ma Lola , ma petite cousine , ma presque soeur et je tentais d’imaginer ce qu’elle endurait , seule !

J’eus honte de moi et décidais aussitôt d’aller lui rendre une visite surprise pour lui apporter mon soutien , elle dont le seul tort était d’aimer trop son fils !

J’avais coupé à travers champs et arrivais par l’arrière de sa maison isolée.En longeant le bâtiment , je passais sous la fenêtre de Benoît et la conversation que je surpris entre l’adolescent et sa mère me glaça les sangs ! Ma volonté refusa d’abord d’enregistrer ce que j’entendais mais je dus bientôt accepter l’innaceptable : en vérité , c’est Lola qui était une dangereuse psychopathe et utilisait son fils pour  » rabattre » les fillettes , elle qui , depuis son plus jeune âge , faisait subir à Benoît toutes sortes de tortures et de violences y compris sexuelles.

Par la police , j’appris même que tous les avortements subis n’avaient rien de spontanés : elle tuait les petites nouvelles-nées en attendant d’avoir un fils !

Moi qui avait partagé tant de souvenirs heureux avec ma Lola , je me retrouvais comme orpheline d’une soeur…..

Je rentrai chez moi fort tard , l’âme bien en peine….

Mon mari , cinquième en titre , m’y attendait le regard rivé à la pendule et la voix pleine de courroux!

Alors quoi ? lui aussi j’allais devoir me charger de le faire taire ? lui offrir une tisane arseniquée , un corps à dépecer , un autre trou à creuser ?

L’héritage est tout de même lourd à porter quand on s’appelle LANDRU !

 

&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&

ce texte , bien entendu est une pure fiction , toute ressemblance avec  l’un des membres de ma famille serait purement fortuite !

 

 

Chat-craint !

http://sebastienecosse.wordpress.com/

sebgecko

C’est mon rôle !

Je dois TOUS les prévenir ! Un drame est en train de se jouer , un drame unique , incroyable dans l’histoire des chats depuis l’antiquité , c’est du  » chat-maivu  » !

Pardon de le miauler sur les toits comme çà , sans pudeur , mais la survie de mes frères et soeurs de litière est en jeu ! l’heure est  grave !

Aujourd’hui , c’est toute notre communauté qui va pleurer !

Les chats de gouttière le vénéraient et le respectaient et il n’est pas un chaton à qui il n’ait prodigué ses conseils : aux matous , il enseignait la  » féline séduction » tandis qu’aux minettes il apprenait l’art de  marcher comme des princesses , une patte croisant l’autre comme à un défilé de mode !

C’est tout le quartier qui  sollicitait  Matthias , le  » gros rouquin » en permanence !

Les chats-soeurs lui demandaient conseil , il savait mieux que personne comment piéger un merle ou traquer une souris……

les chats-lents comptaient sur lui pour aller au marché ,

les chats-laids pour construire une cabane ,

les chats-pitres pour monter un spectacle ,

les chats-pons regrettaient le passé tandis que les chats-teignes faisaient la loi dans le quartier ……pas un chat qui n’ait eu recours à ses conseils avisés !

Et voilà qu’aujourd’hui , Matthias a décidé d’annoncer son chat-ming out….il va épouser un chat huppé du seizième et annonce vouloir ignorer les chats-rive-à-riz du passé !

Plus de chats-part-d’âges ni de chats-marrés , c’est l’heure du chat-pelé et du chat-pelure !

C’est la chat-rançon du succès !

Princesse pipelette !

J’ai rencontré une vraie princesse durant mes vacances !

Une qui se ballade avec une longue robe rose à corset , un diadème ( quand elle ne le perd pas ! ) et des minis talons hauts ! des mi-talons quoi !

Elle marche comme une reine , sur la pointe des pieds et minaude quand son père l’interpelle !

Elle hoche la tête à chaque mouvement comme si elle remettait sa longue chevelure en place : en réalité , elle n’a qu’un filet de cheveux filasses mais fait comme si !

Elle a une idée sur tout , commente l’actualité et parle plus vite qu’un perroquet …..avé l’assent du midi !!!!!

Chaque mot  se termine par  » ang » !!!

Mamang , j’ai faimg , commeng ?……

Elle a un lit rose de princesse , des poupées , des carrosses et des vêtements pour chaque moment de la journée….

Elle sait déjà faire semblant de pleurer quand son grand frère l’a bouscule , ne supporte pas qu’on lui dise qu’elle est belle ( on est jolie ou mignonne mais belle , çà ne veut rien dire …..nous dit-elle à chaque fois…..) et quand elle entend le mot  » belle » pour parler d’elle elle s’écrie :  » quoi ? tu as bien dit ce que je crois que tu as dit ?  »

Elle n’a pas encore 5 ans et…….quand je l »ai décrite à ma mère , elle m’a dit :  » oui , je vois ! quand tu avais 18 mois les livreurs ( de fromages !que mes parents vendaient à cette époque sur les marchés ! ) demandaient où était la  » pipelette » quand ils parlaient de toi ! »

Bon , je sais maintenant de qui elle tient cette  » princesse » mais moi , j’étais d’avantage  » ballon » que  » poupée » ….comme quoi hein , les générations se suivent mais…..se ressemblent malgré tout !